Le e-commerce a pesé en 2019 plus de 100 Milliards d’euros et maintient un rythme de croissance à deux chiffres.

Le e-commerce a pesé en 2019 plus de 100 Milliards d’euros et maintient un rythme de croissance à deux chiffres.

L’état d’esprit du commerce a-t-il changé pour autant ? Non, il s’agit toujours de recruter, convertir, fidéliser en instaurant un solide niveau de confiance avec le client. En revanche, les modalités, ordres de grandeur et tempo s’adaptent en temps réel aux sensibilités clients. Le e-diable est dans le e-détail !

• Dans l’offre, on peut passer d’un monde de rayons figés à une logique de solutions où l’on peut reconfigurer des univers autour des besoins client (apéro, traiteur, petit déjeuner,..) où le contenu (avis clients critiques, conseils/recettes/ingrédients) est une aide au choix précieuse.

•Promo : on peut passer du mass market aveugle à la dématérialisation, la personnalisation, la géolocalisation en contextualisant chaque action selon le profil client et son comportement.

•Prix : on peut glisser d’une gestion statique à des solutions dynamiques.

•Merchandising : la navigation devient interactive et dynamique.

Mots clés, hiérarchie, facettes et visuels ad hoc, au plus près des critères de recherche client.

En conclusion, Le e-category management nous permet un bond vers plus de customer centricy !

Bonne e-année 2020 !